Découvrez 3 îles paradisiaques mais inaccessibles

Publié le : 14 avril 20233 mins de lecture

Pouvez-vous imaginer des endroits dans le monde que vous ne pouvez même pas atteindre en hélicoptère ? Une île paradisiaque à laquelle on ne peut accéder d’aucune façon ? Eh bien, elles existent, et dans cet article, on vous montre les îles les plus belles et les plus inaccessibles de la planète. Ne les ratez pas !

1. les îles Kerguelen

C’est un archipel situé dans l’océan Indien à environ 2 000 kilomètres de l’Antarctique. Elles étaient autrefois appelées les îles de la Désolation et sont composées d’une île principale appelée « Grande Terre » et de 300 îlots et récifs.

Le climat est quelque peu inconfortable : en été, les températures n’atteignent pas 10 degrés Celsius et en hiver, elles dépassent -20ºC. Aux meilleures périodes de l’année, de nombreux scientifiques et leurs familles viennent y faire des recherches. Ils appartiennent à la France et font partie des possessions australes françaises.

2. Isla Sentinel del Norte

Elle fait partie des îles Andaman, situées dans l’océan Indien et est administrée par l’Inde. Elle est longue de 72 kilomètres et large de seulement 8 kilomètres. Contrairement à beaucoup d’autres endroits, elle est habitée par les premiers habitants, un groupe ethnique indien andamanais, les Sentinelais.

L’environnement de l’île est une jungle entourée de récifs, ce qui rend l’archipel inaccessible pendant environ 10 mois de l’année, et le reste des jours l’approche de cette île peut être très dangereuse aussi.

Les difficultés d’accès à l’île sont devenues un avantage pour les habitants de l’endroit, puisque grâce à cela, ces groupes ethniques sont les plus isolés de la planète. Il faut parfois des dizaines d’années pour qu’une visite soit effectuée sur cette île, aussi vivent-ils tranquillement, sans contact avec l’extérieur.

3. les îles Agalega

Cette île est composée de deux îles situées dans l’océan Indien, à environ 1100 kilomètres des îles Maurice. Sa capitale s’appelle « Village desingt-Cinq », en référence aux 25 coups de fouet subis par les esclaves. Elle ne compte qu’environ 300 habitants qui disposent d’une piste d’atterrissage qui, toutefois, n’accepte pas les vols commerciaux. On ne peut y accéder que par bateau.

Plan du site